5 types de clientes difficiles

5 types de clientes difficiles

5 types de clientes difficiles

Est-ce que les acheteuses de services sexuels peuvent être autrement que douces comme du miel et ludiques comme une chaude journée de printemps? Oui, sans doute, pour le mécontentement des amants provisoires, obligés de faire face à la critique, la jalousie, la dépendance, l'intrusion ou l'ambiguïté verbale de certaines femmes, au lieu de se concentrer sur l’unique “mission” qu’ils devrions poursuivre... à savoir, fournir du plaisir.

Grâce à leur expérience dans le travail avec les gens (de toutes sortes), les travailleurs dans le domaine de l'éros commercial savent comment gérer des situations difficiles (sans que personne ne se sente blessé physiquement ou dans l’égocentrisme). Cependant, le mécontentement demeure lorsqu'ils ont à faire avec des personnes qui confondent la mission de l'expert dans le sexe avec un psychologue, un esclave particulier, leur meilleure amie ou leur propre petit ami, qui les attende chez elles.

Les partenaires qui sont habituellement payés par heure veulent juste faire une vie honnête, en vendant des orgasmes au prix du marché et non pas guérir des traumatismes, des complexes ou la maladresse de leurs “visiteuses” occasionnelles. Si tel était le cas, il est certain qu'ils auraient ouvrent un cabinet où ils auraient donné des leçons sur le développement personnel.

Les types de femmes à cause desquelles les escortes masculins voient, parfois, leur travail comme un traumatisme immérité sont:

 

1.-La bavarde. Comme indiqué dans tous les livres de psychologie ou dans les citations inspirantes qui circulent sur Internet, la communication est la base de toutes les relations, quelle que soit leur nature. Ce qui vaut également dans le cas d'une liaison avec un gigolo. Pour obtenir des relations sexuelles, vous devez d'abord parler de la façon dont le sexe est atteint. En outre, l'échange de quelques mots sert comme un outil de perversion de l'atmosphère dans la chambre à coucher, parce que nous savons que les mots correctement utilisés contribuent à la croissance de la libido latente.

Cependant, certaines femmes oublient de freiner le flot de paroles et elles vivent avec le sentiment que l'individu, parmi beaucoup d'autres qualités qu’il doit posséder, doit également afficher une patience surhumaine vis-à-vis du marathon oratoire que les femmes manifestent incessamment (même dans ces conditions totalement inadéquates... au verbiage).

Cependant, pour des raisons objectives, la forte résistance à la logorrea est absente de la liste des fonctions attribuées à un Casanova officiel. Les longues conversations (avec ou sans relation au sujet de la réunion elle-même) ont un talent d'ennuyer. Les indications persistantes du type “Maintenant, tu dois faire cela, maintenant à droite, à gauche, au centre, parfait... arrêtes-toi, lèves-toi, en genoux, sois plus enthousiaste!” ont le même résultat - elles fatiguent.

Notre conseil: essayez d'interrompre leur appétit pour les confessions, les discours ou les instructions par des baisers (sur la bouche, bien sûr). Une autre solution serait d'augmenter le volume de la musique que, en tout cas, ne doit pas manquer du contexte.

 

2.-La taciturne. À l'opposé des dames ou des demoiselles bavardes, nous trouvons les femmes taciturnes, calmes, qui calculent longtemps les paroles prononcées par minute ou par heure.

Est-ce qu’elles veulent des feux d’artifices, avoir du sexe dans le lit, debout, tendre ou agressif, avec des câlins à la fin? Personne ne le sait.

Elles aiment garder le silence et dégager une aura de mystère presque palpable, comme si l’homme devait consulter les étoiles pour comprendre leurs désirs cachés. Elles parlent seulement quand on leur demande, mais le font avec prudence et économie, comme si elles avaient peur d'être taxées par chaque mot murmuré.

Leur style taciturne entrave la mission que, parfois, a aussi besoin de certaines édifications directes, car l’interaction verbale est souvent insuffisante dans l’engagement commencé.

Notre conseil: en général, ce genre d’êtres attend d'être surpris. Vous pouvez alléger l'atmosphère avec une plaisanterie. Si vous ne recevez pas de réaction positive, puis passez directement à l’étape de “l’action”, en explorant sur la route les préférences qui vous permettront de savoir (à leur façon) que vous êtes sur la bonne voie.

 

3.-La arrogante. Comme rôle supposé, la cliente peut paraître supérieure, il lui est permis de prétendre du plaisir, de l'obéissance et de la soumission. Mis à part les jeux de rôle, la relation inégale établie entre les deux parties trahit une attitude d'arrogance de la part de la femme (selon le principe du “vous êtes juste un gars qui vend son corps et moi, parce que je suis celle qui paie... je peux faire tout ce que je veux”).

Le piédestal escaladé par la créature qui se complaît dans cette situation la détermine de se comporter de manière ironique, abusive, comme une maîtresse de pleins droits sur la “propriété” louée. Elle s’arroge le droit de porter des jugements de valeur, des critiques ou des objections, en contestant la patience et l'équilibre intérieur de l'homme prêt à lui souhaiter bon voyage à l'enfer où elle appartient, et puis bloquer son numéro de téléphone.

Notre conseil: ne perdez pas votre temps dans la recherche de formes communes de communication avec ce type de personnages. Il est trop difficile et, surtout, non rentable (en général, la vanité va de pair avec l'égoïsme et la méchanceté). La meilleure solution est de les éviter complètement.

 

4.-La maitre-chanteuse. Cette catégorie comprend les personnes intéressées à obtenir quelque chose (quoi que ce soit et si insignifiant qu’il soit) d'un gigolo (un rendez-vous dans un certain jour, à une certaine heure, l’exécution d'une certaine technique répudiée par l'individu), mais pas par des conversations normales et naturelles, mais, par la contrainte, la menace ou certaines conditions, parfois poussée à l'extrême. Des habituelles promesses malveillantes qu’elles trouveront “d’autres”, publieront des commentaires négatifs sur Internet ou déposeront des plainte “partout”, jusqu’à choses beaucoup plus graves, qui sont traduites par des intentions tangentielles au maladif ou à la criminalisation juridique.

Dans leur processus d'intimidation, les “délicates” dames ou demoiselles ignorent le fait que les hommes ne s’effraient pas si facilement, car ils ne confondent pas le statut élu avec celui de marionnette et ne se laissent pas formés comme s’ils étaient des animaux domestiques.

Notre conseil: ne jamais céder aux “pressions” de ce genre (parce que vous créerez un précédent qui pourrait alors générer une situation dont le résultat est difficile à prévoir). La solution salvatrice dans ces cas s’appelle: PRÉVENTION. Mettez fin, dès le début, à toute interaction avec ce type de personnes et ne leur donnez la possibilité de “s’accrocher” de rien de ce qui signifie votre vie privée ou votre occupation!

 

5.-La négligente. Il est difficile de croire que les dames oublient ou tout simplement elles n’ont pas l’humeur de s’arranger avant de procéder, avec le portefeuille fraîchement alimenté, sur le chemin du bonheur charnel. Difficile, mais pas impossible! Il y a des exceptions à la règle. Que ce soit par hâte, manque de temps, manque d'intérêt ou de l'indifférence, certaines exposantes du beau sexe se présentent lamentablement au “rendez-vous”.

Les femmes doivent donner l’importance appropriée à l’hygiène (lavage du corps, des cheveux, le brossage des dents) et aux soins personnels miniums (se raser, se peigner, porter des vêtements propres).

L'amant dont les femmes demandent les services est aussi un être humain, avec des sens intacts, et il a très envie de ne pas être agressé visuellement, olfactivement ou de toute autre manière, par sa clientèle. Sinon, sa propre performance (“professionnelle”) sera considérablement affaiblie.

Notre conseil: si vous sentez que votre partenaire est “trop” pour votre tolérance à “l’insalubre”, tout ce que vous avez à faire est de lui proposer une douche “avant” (éventuellement ensemble). Sinon... tout est à vos risques et périls!