Une expérience gay

Une expérience gay

Une expérience gay

Nous sommes mariés depuis 15 ans. Nous nous connaissons dès l’école élémentaire et nous sommes ensemble depuis ces années-là. Au début, des amis, ensuite, des époux. Rien ne nous manque, nous sommes heureux, paisibles et nous nous aimons comme peu de personnes réussissent à le faire. Et cela n’est pas un motif d’orgueil, mais tout simplement une constatation, surtout quand nous regardons autour de nous.

Nous avons appris à bien vivre, mais avec modération.

Nous sommes arrivés à nous entendre parfois des yeux, par des gestes et de nous compléter à merveille chaque fois que nous sentons que l’autre a besoin de quelque chose. Cela peut sembler un cliché, mais c’est la vérité. Nous discutons de tout, nous nous engageons d’une manière mûre dans toutes les décisions que nous prenons en ce qui nous concerne et, probablement, pour cette raison, les moments passés ensemble sont extrêmement détendues.

La vie sexuelle est comme un cocktail exotique d’où nous buvons ensemble avidement. Doux et pécheur. Parfois, trop pécheur! Excessivement... perversement... effréné dans les verres.

Nous sommes impliqués dans un groupe d’échangistes, nous satisfaisons toutes nos curiosités ou nos fantaisies et nous suivons le principe: ton désir est un plaisir complet pour moi. Nous sommes ouverts vers tout, nous sommes incités par tout ce qui est nouveau et nous voulons tout le temps dépasser nos limites.

Nous avons essayé beaucoup de choses. Nous avons des souvenirs spéciaux et pour cette raison nous sommes heureux d’être ensemble.

Quand nous sommes ennuyés, nous faisons appel aux services d’une agence d’escortes. Ils sont professionnels, discrets et ils ne nous ont jamais déçus.

Au début, il a paru un peu étrange de payer pour ce genre de service. Mais, au cours du temps, nous avons réalisé que c’est plus confortable. Sans des complications émotionnelles, sans de temps perdu avec des pseudo-socialisations ineptes... seulement du plaisir et du sexe.

Il y a même des escortes qui se livrent complètement à ce qu’ils font et qui viennent parfois avec des idées propres. Ils ne traitent pas leurs clients avec un air d’indifférence ou désir évident de sauter rapidement sur l’épisode où ils doivent faire quelque chose pour l’argent reçu.

C’était comme ça la nuit passée aussi. Après nous avons ouvert une bouteille de vin rouge et nous avons beaucoup parlé sur n’importe quoi, nous avons réalisé, tous les deux, que nous n’avions pas de sommeil et le vin a ouvert notre appétit de faire des sottises. Nous ressemblions à deux enfants étourdis dont les parents sont partis hors de la ville... et nous étions restés seuls à la maison. Nous nous sommes jetés sur le clavier de l’ordinateur portable et nous avons commencé à chercher sur le site avec les escortes si quelque chose de “nouveautés” ont apparu. Il n’y avait rien d’intéressant pour nous. Après un quart d’heure, nous avons soudainement décidé d’essayer quelque chose plus... dépravé. Plus extravagant.

Jusqu’à ce moment-là, nous avions expérimenté des aventures en commun avec des filles seules, même avec des lesbiennes, des hommes seuls, des couples... Il restait un seul chapitre “inexploré”. Gay! Et pour que la folie soit plus grande, nous avons décidé de ne pas appeler un seul garçon, mais un couple. Un couple de gay!

J’ai téléphone, j’ai parlé et...

Ce n’était pas long jusqu’à ce que les garçons aient atteint à la porte de notre appartement.

Nous avons fait la connaissance, nous les avons donné l’argent, nous avons parlé un peu en buvant un café avec un peu de cognac, ensuite les deux nous ont demandé si nous voulions voir un spectacle érotique (entre eux). Nous étions curieux et nous avons répondu affirmativement. Nous avons choisi une musique plus lente, comme ils ont demandé, et je me suis assis sur le canapé, près de mon épouse qui semblait extrêmement excitée. Ce que nous étions en train de voir était quand même... un peu inhabituel pour nous, mais intéressant. Les gars se mouvaient comme les acteurs professionnels, mais pas comme ceux dans les films pour les adultes. Ils avaient quelque chose de naturel dans leur attitude qui semblait extrêmement artistique.

Cette “introduction” a duré presque 30 minutes. À moi personnellement, cela m’a semblé en quelques moments un peu contre nature et même repoussant. L’approche des hommes, n’importe leur beauté ou leur perfection physique, n’est pas pourtant une chose très “sexy”. Nous sommes habitués à l’idée que l’homme représente en général la fermeté, la force... quelques êtres qui par définition sont faits pour être dans une compétition permanente. Surtout ils entre eux. Un match de boxe, par exemple, semble plus naturel que les touchers frivoles entre deux danseurs.

C’est comme si vous verriez deux tigres tissant, dans la balançoire de grand-mère.

Mais il s’agit probablement seulement d’une question de perception... de l’habitude.

Ils se sont approchés de nous et ils m’ont demandé si j’étais bi ou au moins si j’ai une certaine attraction vers le sexe masculin. Je leur ai répondu que je n’avais pas essayé et je n’ai jamais été dans une telle posture, mais ce soir-là j’étais prêt à tout... C’était une frontière que je voulais dépasser. Merdre avec les limites.

Ma femme applaudissait et elle presque s’écriait que c’était elle qui voulait “mettre en scène” toute l’action. Et parce qu’en général j’adore ses fantaisies, je me suis levé debout et je me suis “mis” à la disposition des deux garçons et j’ai accepté être la proie de ses “indications” impudiques.

Dans une première phase, les deux ont commencé à me caresser et à me déshabiller avec des gestes un peu trop théâtraux à mon goût, mais comme cette soirée-là je me suis proposé de vaincre toute préconception, je suis entré dans leur jeu, en essayant de me conformer d’une façon participative.

Une fois resté absolument nu, ils ont été en genoux devant moi et, avec des mouvements féminins, ils ont commencé à me faire un long sexe oral.

D’une part, je me sentais mal à l’aise et gêné devant eux, d’autre part, probablement, justement ce sentiment étrange d’excitation de mon pénis par des méthodes tout à fait inhabituelles, m’a donné envie de poursuivre l’expérience.

Je ne pourrais pas dire que c’est comme on a entendu tous: “les hommes font du sexe oral mieux que les femmes”. Tout d’abord, parce qu’ils ont une conformation physique faciale plus robuste. Les lèvres, la langue... tout est plus dur. Mais, ce n’était pas désagréable. Ce que les hommes savent faire très bien, c’est la façon dont ils déplacent les mains le long du corps identique à leur. Il est probablement plus familier, et cela leur donne une certaine compétence particulière.

Je regardais mon épouse qui était tout simplement en extase. Elle avait les jambes écartées vers moi et elle avait commencé à se toucher dans la zone intime. Son image, les jambes arquées sur les hauts talons et la jupe enlevée vulgairement jusqu’aux cuisses, m’a fortement excité et, en quelques secondes, j’ai éjaculé dans la bouche de l’un des garçons. Justement à ce moment-là j’ai réalisé que mes gestes étaient inconsciemment impulsifs. J’ai pris leurs têtes tour à tour, en les poussant frénétiquement avec mes deux mains, je les ai forcé de recevoir mon pénis jusqu’au-delà du milieu de leur cou.

Mais, il semble qu’ils ont aimé ça beaucoup et, à ma grande surprise, ils n’ont arrêté de caresser mes parties intimes qu’au moment où ils ont eu une preuve claire, visible, que j’étais à nouveau “en bon état de fonctionnement”.

Tous les deux se sont levés et, en se penchant sur le bord du canapé où mon épouse les avait fait du place, ils m’ont montré leur culs jeunes qui avaient vraiment un certains aspect de féminité dans leurs formes.

Mon épouse m’a indiqué avec un geste court ce que je devais faire.

C’était assez difficile pour moi, mais elle a sauté dans l’aide. Elle est venue derrière moi et elle a commencé à lécher mon cul ou pour le dire plus honnêtement, elle a commencé à me pénétrer facilement avec la langue. C’est l’un de mes plaisirs préférés. Et c’était suffisant pour moi...

J’ai attrapé les cuisses de l’un des garçons et, juste après j’ai fixé mon pénis comme je savais mieux, j’ai poussé en avant jusque j’ai senti que j’ai réussi à entrer, relativement facilement, dans son cul. J’ai senti une sensation intéressante, doublée par celle provoquée par ma femme...

Après un certain temps, je n’ai pas eu besoin de ses stimules et je lui ai fait signe de s’éloigner pour pouvoir devenir plus “sauvage” dans mes mouvements.

J’ai exercé la bizarre expérience du sexe anal masculin avec les deux garçons à la fois.

Vers le matin, mon amour m’a demandé d’une façon sournoise et à un regard tout à fait perfide si je ne voulais pas faire du sexe oral aux garçons aussi.

L’orgie était déjà au maximum...

Je n’ai pensé plus et je me suis dit que, si nous sommes déjà arrivés à ce point, rien ne comptait maintenant. Je devais essayer tout.

J’ai poussé les garçons sur le lit, couchés sur le dos.

J’ai pris leurs pénis avec les deux mains et je les ai masturbés doucement, comme je l’aurais aimé. Ensuite, avec une certaine timidité, j’ai commencé à faire ce que m’a demandé ma partenaire de vie et de dépravation. Je passais de l’un à l’autre, avec une frénésie incroyable, motivée par la satisfaction que je fais ce que j’aurais aimé moi aussi. Je ne les ai pas laissé attendre. À un moment donné j’ai approché leurs corps, en essayant de prendre avec ma bouche les deux “sucettes”. Ils vibraient visiblement, et les gémissements que j’entendais entre leurs baisers très passionnels me confirmaient le fait que je faisais mon travail assez bien.

C’était intéressant, surtout vers la fin quand tous les deux ont éjaculé chaude sur mon visage, sur mes lèvres.

Mon épouse est venue près de nous et elle m’a léché longuement, en savourant le goût des deux garçons.

Elle s’est tournée vers eux et, en plaisantant, elle leur a reproché qu’ils n’aimaient pas les femmes aussi. Elle les aurait voulus.

Les garçons sont partis assez tard, et j’ai eu partie d’un sexe oral dans le lit, avant aller au coucher.

Honnêtement... rien ne se compare aux lèvres et à la bouche d’une femme.